Lettre ouverte à Monsieur Bouteflika

Monsieur Bouteflika,

Sauf le respect du peuple Algérien qui me pousse à considérer votre fonction, vous êtes avant tout censé être le premier serviteur du peuple Algérien, et le protecteur de ses richesses et de ses trésors, seulement votre gouvernance actuelle est entachée de corruption qui est devenue une religion, de pillages et de détournements qui sont devenus des symboles pour ceux qui sont arrivés au sommet de la hiérarchie, et de braderies économiques et d’anarchie qui font obstacles à toute réflexion de développement .

Dites le moi Monsieur le Président, comment aviez vous fait pour choisir un Chakib Khelil qui collectionne les tares économiques :

  • Usine d’ammoniac financé à 70% par les banques publics mais le pouvoir de gestion est cédée à orascom avec une filiale de commercialisation en offshore pour ne pas payer d’impôt au trésors publique Algérien . Et pourtant vous avez fustigé Orascom dans l’affaire de revente des cimenteries .
  • La société BRC a été liquidée et clôturée avec ses secrets sans la moindre explication à l’opinion publique, et pourtant elle a été bien crée au départ avec de l’argent publique . Pensez vous que vous êtes plus mature que le peuple qui a cru vous faire confiance ?
  • En peu de temps la société Italienne a engrangé à elle seule 6.5 milliards de dollars de marchés publics, quelle performance ? à qui profitent ces marchés ? surtout que les anciens de BRC sont chez Saipem, quelle coïncidence, vous ne trouvez pas ?
  • Quant à la gestion de Sonatrach….chuuuuuuuuuuut !

Comment aviez vous fait Monsieur le président pour choisir Temmar qui collectionne des tares qui n’ont rien à envier à celles de Khelil :

  • En dix ans, l’Algérie a importé presque 10 milliards de dollars de véhicules neufs, et pourtant pas une seule usine de montage même pas de vélos ou de trottinettes
  • En dix ans, combien de dossiers d’industriels déposés au Ministères des investissements ont basculé vers d’autres économies Européennes et Maghrébines, sans que Temmar ne daigne répondre ou envisager pas une seule zone économique susceptible d’accueillir les investisseurs . Pensez vous que les cabinet de conseils vont créer des zones et des pôles clusters rien qu’en soufflant sur des papiers ?
  • En dix ans, l’Algérie a perdu les ¾ de son industrie publique, et pourtant l’Algérie n’a jamais été si riche comme durant cette période
  • Pensez vous que c’est normal d’attribuer des marchés et des commandes clef en main à Alstom et d’autres constructeurs sans exiger en contre partie la moindre production locale ne serait-ce que le montage pour faire employer les chômeurs Algériens ?
  • Ne Pensez vous pas Monsieur le Président que L’Algérie pourrait au moins développer son industrie comme la chine et bien d’autres pays émergents qui ont acquis un transfert de technologies et ont acheté des licences de production ?
  • Et que pensez vous Monsieur le Président de l’affaire de Ferphos et du PDG de cette société qui confond entre biens personnels et biens publics ?

Monsieur le Président , votre politique a perverti les Algériens, a métamorphosé leur culture ,et a fait de l’importation une dépense facile au détriment de la production locale .

Monsieur le Président , il vaut mieux arrêter de faire perdre du temps au peuple Algérien, et arrêter cette mascarade qui ne répond à aucune logique économique ou politique .

Permettez moi alors de vous conseiller de finir votre deuxième mandat en limitant les dégâts et de stopper cette machine de désillusion , nous sommes entrains de se diriger tout droit vers un mur en béton.

Si vous ne faites pas appel à la raison et à la sagesse de votre age, vous risquerez de faire de votre future mosquée non pas un mémoire à votre personne, mais un monument de lamentation ou vous serez maudits par tout ceux qui viennent y prier .

Monsieur Bouteflika, il n’est jamais trop tard pour bien faire, faites le bon choix, retirez vous à la fin de votre mandat , rétablissez la limitation des mandats à 2 et laissez le peuple Algérien choisir démocratiquement son destin , c’est la seule façon peut être de vous faire pardonner vos maladresses ( pour ne pas dire autres choses plus graves !).

Publicités
Publié dans Economie, Industrie, Politique. Étiquettes : . 13 Comments »

13 Réponses to “Lettre ouverte à Monsieur Bouteflika”

  1. s-tlemcani Says:

    Si tu me permets Ami Hoggar, j’ajoute à ta lettre :
    Monsieur le Président,
    Aujourd’hui, la démocratie est tellement ancrée dans nos têtes qu’elle ne peut plus passer inaperçue aux temps des médiats et internet. Nous la considérons comme une évidence et bientôt un acquis Inchaa Allah, elle sera le reflet de ce que nous décidons d’en faire collectivement, car si le pouvoir doit revenir au peuple, alors le lieu du pouvoir est toujours vide : personne ne peut légitimement l’occuper en son nom propre mais, en revanche, nous devons en permanence nous préoccuper de l’habiter avec des gens intègres de notre choix. J’aimerai, Monsieur le Président, sans cesse choisir, réparer le passé, répartir le présent, construire l’avenir, bref, puisqu’il faut sans cesse décider, si le lieu du pouvoir est vide et que nous nous en désintéressons, il se trouvera toujours quelqu’un pour l’occuper, se l’approprier, en changer les règles et décider sans nous comme vous venez de le faire avec le viol de la constitution, bref nous ne sommes plus protégés de votre tentation totalitaire.

  2. colombien1 Says:

    courage cher hoggar!je comprend votre colere ,celle meme des 34 millions d’algeriens…mais seulement avec une seule difference:vous aviez trouvé les mots simples, justes et sensés pour l’exprimer!
    je vous rejoint totalement dans votre appel de coeur ,un appel en plus pour cette algerie en detresse, une algerie reduite a la taille de ceux qui nous gouvernent,une taille mediocre, si j’ose dire un algerie a la taille de TEMMAR,KHALIL et autres!
    votre appel est avant tout un appel a nous memes!!
    merci hoggar….
    fraternellement

  3. pointu Says:

    mes cher ami ,

    je vous laisse lire pour rappel ,les principaux lignes du programme de bouteflika qui a promis au peuple,lors de son arrivée en 1999.

    vous allez constaté vous même que Bouteflika est un grand menteur ,aucun point de son programme n’a été réaliser.

    VOICI LE LES QUELQUES POINTS DE SON PROGRAMME DE 1999:

    endredi 16 avril 1999
    Le « renouveau national » selon Abdelaziz Bouteflika

    Abdelaziz Bouteflika n’hésite pas à se déclarer « rassembleur ». Si l’on considère le contenu de son programme électoral, le cinquième président algérien va tenter, au besoin en bousculant l’ordre politique et économique établi, de concrétiser un « renouveau national » et une « nouvelle place pour l’Algérie ».

    Les proches collaborateurs de M. Bouteflika font valoir qu’il dispose de la légitimité populaire avec près de 74% des suffrages exprimés et précisent qu’il ne « cherche pas à être aimé, mais respecté » et qu’il dirigera les affaires de son pays avec une « nécessaire détermination ».

    « Arrêtez de faire la sieste et de compter sur l’Etat », a-t-il déclaré à ses compatriotes, lors de sa campagne électorale. A ses rivaux qui l’accusent d’avoir « forcé » le scrutin de jeudi, il répond: « Vous avez fui le verdict des urnes. »

    Son programme, d’inspiration autoritaire, entend « relever les défis du monde » en essayant de concilier « pluralisme, démocratie et rassemblement » afin de « rebâtir la confiance et faire renaître l’espoir ».

    Ce programme accorde la « priorité des priorités » à la « fin de la violence » et à l’affermissement de l’unité nationale » et envisage la « réconciliation » avec « ceux qui n’ont pas de sang sur les mains ».

    M. Bouteflika s’engage à construire un « cadre de vie institutionnelle et sociale ouvert, transparent et participatif », permettant « l’exercice des libertés publiques et individuelles et l’ouverture politique ».

    Il se réfère constamment à la Constitution de 1996, mais projette des « aménagements » du système institutionnel existant. Il envisage notamment de supprimer l’une des deux chambres au Parlement afin de prévenir les « blocages », et de réviser le rôle « trop effacé » du Conseil constitutionnel.

    M. Bouteflika préconise la « relance du secteur public économique », relayée, en cas de besoin, « par l’investissement privé » qui « peut et doit concourir de manière déterminante, à terme, au développement national ».

    Le nouveau chef d’État fait en outre valoir que l’Algérie ne peut « ignorer le caractère évolutif et instable des équilibres internationaux ».

    Dans son programme électoral, il déclare qu’il veut faire « de la modernisation constante et de l’adaptation permanente de son système de défense l’élément essentiel de la stratégie » militaire de l’Algérie. M. Bouteflika souhaite « une professionnalisation progressive » de l’armée, « creuset permanent de la cohésion nationale ».

    En relations extérieures, il s’agit, selon lui, de faire respecter « strictement le principe de non-ingérence », de mener « une diplomatie active » et de faire retrouver à l’Algérie une « juste place dans le monde ».

    Interrogé vendredi soir sur sa conception des relations entre l’Algérie et les États-Unis, il a déclaré qu’il souhaitait « œuvrer » à leur renforcement. »

  4. pointu Says:

    voila les cinq point de Promesses non tenues:

    Primo : La réforme institutionnelle qui devait accompagner la modernisation des l’économie et inscrite dans le programme présidentiel en 1999 est toujours à la traîne, comme l’illustre clairement la réforme du système financier et bancaire qui tarde à venir.

    Deuxio : Abdelaziz Bouteflika, n’a toujours pas réussi à rétablir la sécurité et la stabilité qu’il a promis aux algériens. Bien au contraire, la politique de l’impunité au profit des terroristes, décrétée dès son arrivée au pouvoir en 1999 et réactivée en 2006, après sa réélection pour un second mandat, a permis de mobiliser de nouvelles recrues dans les milieux des repentis et des terroristes graciés ou élargis, après une situation d’essouflement de l’organisation salafiste armée.

    Tertio : Réforme de la justice et lutte contre la corruption, un discours creux. « Pour nombre d’observateurs, la lutte contre la corruption n’est finalement qu’un discours creux. La justice est malade et la corruption touche toutes les institutions de l’Etat, au point où même le président n’a pu le combattre, au bout de deux mandats successifs.

    Quatro : l’Algérie n’a plus de voix dans le monde. La diplomatie algérienne durant son deuxième mandat a été hésitante voire parfois confuse, la politique étrangère aura péché par un manque de lucidité à tel point qu’il est difficile de saisir les contours d’un hypothétique positionnement stratégique. Pour s’être gaussé durant huit ans de formules aussi pompeuses que celle du « retour de l’Algérie dans le concert des nations » dont on a gavé le peuple jusqu’à l’overdose, le pouvoir de Bouteflika s’est dispensé d’un effort d’imagination si décisif dans un domaine où les erreurs se payent cash. Il n’est pas faux en l’occurrence d’avancer que l’Algérie n’a pas d’amis aujourd’hui, au sens diplomatique du terme.

    Cinquo : Le mécontentement social a grandi. Le deuxième mandat du président Bouteflika a été marqué par un front social en ébullition. « Il y a une démobilisation des forces vives du pays, un recul net des libertés individuelles et collectives ainsi que les atteintes à l’activité syndicale et le droit d’informer.

  5. Zerdaza Says:

    Cher Hoggar, je te dis bravo, mais malheureusement il n’y a pas que ces deux là.

  6. lazarus Says:

    Bonjour tout le monde,
    Tout a fait d’accord avec aboutit, on vit une destruction morale achever par le changement de la constitution applaudit par tout les acteurs de cette destruction,ceux qui savent et ceux qui font semblant de l’ignorer,
    De grace le plus grand service que vous puissiez rendre a ce pays que vous SUBLIMEZ c’est de partir, partez non de dieu et laissez nous a notre mediocrité comme vous l’avez dit une certaine année 99, je suis fatigué par mes gouvernants, que dieu nous assiste inchaallah dans cette penible epreuve qui ne veut pas finir.

  7. pointu Says:

    franchement ,arrêtons de se pleurnicher de nos sorts,je souhaite a tout les participons dans ce forum d’apporter des mots par des actes concrets ne se reste de donner des idées .comment faire ,comment nous pourrions s’organiser pour agir tous ensemble afin de sortir l’algerie de se gourbi infernal .mes amis ,le temps n’est plus dans la parole mais dans des actions,l’heure est grave. je remercie vivement notre ami hoggar de tout se qui fait pour l’algerie libre ,sans aucun doute le temps qui consacre a son blog est un grand sacrifice qui demande avant tout l’amour de la patrie.aidons notre ami hoggar ,donnons nous les moyens intellectuelles d’agir objectivement, chacun de nous a le devoir de réfléchir et soumettre un plan d’action citoyen,
    voila a mon sens le message que nous devons apportez a tout les algériens.

  8. librehomme Says:

    @pointu,
    je te rejoins a 10000%, quand tu dis que c’est le temps d’agir.
    un moyen tout simple d’action, si nous pouvons mobiliser les algeriens a aller voter en masse, et dire NON NON NON a tout ce qui se passe chez nous, je pense que les choses changerons.
    boutef est un président légitime, parce qu’il représente 70% des 15 ou 20 % qui ont voté.
    le système a mobilisé toute ses troupes (15 à 20 %) du peuple Algériens.
    imaginons si tout le peuple Algérien VOTE. je suis certain que les choses vont changer.
    nous les 70 % du peuple Algérien, nous voulons le changement, mais nous ne faisons rien pour l’avoir.
    un simple geste, démocratique, citoyen et pacifique peut changer les choses. ALORS VOTONS EN MASSE POUR L’ALGERIE MODERNE, LIBRE ET JUSTE.

  9. Ferrouja Says:

    La vigueur des mots, la fermeté et l’authenticité des propos, et la gravité des circonstances laisseront à coup sûr leur scrupules de marbre, c’est à dire au ras du sol.

    Une lettre, une dizaine, un paquet, ou même si chacun mettait tout son cœur à lui transcrire l’invraisemblance et la misère de son pays, et de sa vie…Qu’est ce qu’on récoltera, hormis un petit rire narquois en guise de « Vous pouvez toujours continuer a espérer ».

  10. pointu Says:

    NON ET MILLE FOIS NON ferrouja@votre raisonnement ne tiens pas debout .pourquoi ?,simplement le pouvoir en place ou si vous voulez le système connaissent parfaitement ce genre de mentalité et de réflexion .ils savent très bien que l’algérien réfléchie de la manière de vos propos ,nous sommes un peuple qui se laisse faire .je me souviens des propos de bouteflika ,y a pas si longtemps sur l’entv,il a dit (( les irakiens en mis sur le drapeau allah ouakbar et nous ,nous allons mettre allah ghallab ))voila la preuve qu’il nous connaissent très bien.alors svp pas ce genre de propos ,car la victoire de obama est le fruit de 100 ans de combat.et si nous voulons construire l’algerie de demain ,c’est maintenant qui faut se battre ,car boutef ou la génération de boutef vont forcement disparaitre par la volonté de dieu .

  11. Paix Says:

    Bonsoir, je suis d’accord ave notre ami Pointu…nous devons réagir massivement et d’une manière organiser, c’est l’heure du changement, ouvrir les portes a la mondialisation, combattre la pauvreté, c’est triste, infligeant, inconcevable de nos jours la pauvreté prends une tournure commerciale et lucrative pour des personnes sans scrupule qui n’hésitent pas à profité du malheur de la population algérienne, l’action physique par l’intermédiaire des élections, et l’action intellectuelle, sont deux moyens de réaction pour aboutir a un changement, c’est loin d’être chose simple, mémé si je le dis d’une manière simple j’en suis parfaitement consciencieux, mobiliser les esprits de la population n’est pas chose facile, le gouvernement mène une politique laborieuse, basée sur une démagogie dangereuse pour la survie démocratique et une propagande qui actionne une réflexion secondaire dans l’esprit des gens, cette idée de fatalité, et le refus de croire au changement rentre dans le domaine de l’impossible même de l’imaginaire, concevoir le changement, après tant d’année de souffrance sore de l’ordinaire et prends une forme que je qualifie de « fantastique ». Donc toute l’idée est concentrée principalement sur cette pédagogie, en prouvant, convaincant, démontrant, persuadant, aux citoyens « qu’un changement deviens possible et réel avec de la bonne volonté », et avec le désir qui l’accompagne le mouvement prendra une dimension général, l’idée s’étendra, et devinera possible avec l’aide et le soutien de tout le monde…

  12. Ferrouja Says:

    Pointu : C’est hélas tout ce qu’on a eu à voir jusque là, vous avez raison, la mentalités algérienne a pour réputation de fléchir rapidement, elle ne tient plus rigueur à ses ennemis, cette même mentalité se montre des fois cruellement oublieuse envers les morts qui ont fait don à leur pays de ce qu’ils ont de plus précieux « leur vies », elle obéit machinalement au doigt et à l’œil, et cette terre si blessée mais qui continue de résister en comptant les jours, faisant preuve d’un masochisme implacable en supportant coup sur coup. Et pourtant, on sait tous qu’elle a le pouvoir de faire son histoire, d’insoumise qui ne se prosterne pas aux basses intimidations. Mais pour ça, il lui manque la mamelle de la révolution « LA volonté » .
    On se demande si la mentalité algérienne n’est pas limitée cérébralement…La clé du changement chacun l’a entre les mains, mais la peur de s’en servir nous laisse sur nos pas.
    Pour qu’un jour l’Algérie triomphe, Réagissons.

  13. slim16 Says:

    Je crois que pour mener une action avec un impact solide , il
    faudrait se servir d’un support de propagande qui permet
    l’information , au niveau national . C’est le rôle d’un journal,
    un quotidien que le peuple lit tous les jours , pourrait être le relais efficace d’information et de sensibilisation ….On pourrait envoyer , par le biais du blog Hoggar , toutes nos protestations , et demander à ce qu’il y ait un écrit publié à cet effet.
     » Du net vers un journal , les Algériens protestent « …Titre qui pourrait consacrer une collaboration avec ce journal : mais lequel …accepterait ???


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :